Le Réveil Lozère 21 décembre 2022 a 14h00 | Par Marion Ghibaudo

Un concours des miels tout en douceur

Après deux années compliquées, le concours des miels départemental a de nouveau pu se tenir, organisé par le syndicat apicole lozérien, à Marvejols. Patricia Brémond, maire de la ville, a reçu le label Apicité deux abeilles des mains d’Henri Clément.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Après deux années compliquées, le concours des miels départemental a de nouveau pu se tenir, organisé par le syndicat apicole lozérien, à Marvejols. Patricia Brémond, maire de la ville, a reçu le label Apicité deux abeilles des mains d’Henri Clément. (© Marion Ghibaudo) Après deux années compliquées, le concours des miels départemental a de nouveau pu se tenir, organisé par le syndicat apicole lozérien, à Marvejols. Patricia Brémond, maire de la ville, a reçu © Marion Ghibaudo Après deux années compliquées, le concours des miels départemental a de nouveau pu se tenir, organisé par le syndicat apicole lozérien, à Marvejols. Patricia Brémond, maire de la ville, a reçu © Marion Ghibaudo Après deux années compliquées, le concours des miels départemental a de nouveau pu se tenir, organisé par le syndicat apicole lozérien, à Marvejols. Patricia Brémond, maire de la ville, a reçu © Marion Ghibaudo Après deux années compliquées, le concours des miels départemental a de nouveau pu se tenir, organisé par le syndicat apicole lozérien, à Marvejols. Patricia Brémond, maire de la ville, a reçu © Marion Ghibaudo

Vingt-huit apiculteurs engagés pour ce concours, une dizaine de variétés présentées aux jurés : la matinée du 15 décembre a permis de démontrer, encore une fois, le savoir-faire des apiculteurs lozériens. Dans la salle polyvalente, les jurés, par petites tables, touchent hument, goûtent et débattent des qualités gustatives des miels qu’ils doivent noter.
« Malgré une récolte médiocre cette année et une saison compliquée, je suis ravi que les apiculteurs aient décidé de participer à ce concours », s’est réjoui Henri Clément, président du syndicat apicole de Lozère. Recevoir une médaille, c’est, selon le président, « la reconnaissance d’un savoir-faire ». Un tiers, seulement, des miels présentés repartiront avec le précieux sésame.
Et pour que la fête soit complète, le syndicat apicole a fait appel à de nombreux acteurs pour les soutenir : « parmi les jurys, nous avons mêlé professionnels, apiculteurs, cuisiniers et consommateurs ». De plus, les écoles n’étaient pas en reste, notamment grâce au partenariat noué avec le collège Marcel Pierrel de Marvejols et sa section Segpa qui a fourni les gâteaux pour rassasier les invités du jour. Section qui accueille une soixantaine d’élèves de la sixième à la troisième. Le collège Marcel Pierrel a installé, il y a un an, une ruche dans ses murs, « un formidable outil pédagogique », selon la directrice de l’établissement, Stéphanie Pelissier. « Les abeilles, qui vivent dans une ruche en verre, sont un vrai aimant pour les enfants qui viennent tous les jours les voir travailler ». Une partie de la récolte de miel a d’ailleurs servi aux élèves pour cuisiner les gâteaux présentés lors du concours : en somme, la boucle est bouclée…

Le label Apicité décerné à Marvejols

La labellisation de Marvejols, avec deux abeilles, dès son premier essai, est un vrai satisfecit pour l’équipe élue de la ville. Décerné par l’Unaf, ce label « reconnaît tout le travail qui a été mené à Marvejols pour améliorer la qualité de vie dans la ville, selon la mairesse Patricia Brémond. L’abeille est l’ambassadrice d’un territoire qui se veut sain ». Ce label, qui permet de faire reconnaître la ville comme « territoire écoresponsable », est un formidable outil de communication en faveur des abeilles et de leur rôle. Le label est né en 2005, créé par l’Unaf, qui souhaitait que les communes de France, petites ou grandes, s’engagent en faveur des abeilles et pollinisateurs sauvages, leur rôle primordial dans la biodiversité, la variété des ressources alimentaires, et la nécessité d’actions efficaces pour les protéger. Octroyé tous les deux ans, ce label permet de valoriser les politiques locales en matière de protection des pollinisateurs. En Lozère, quatre communes ont été labellisées à ce jour (Mende et Marvejols ont deux abeilles ; Vialas et Barjac ont une abeille), et Henri Clément espère que « ce n’est qu’un début ». L’appel est lancé.

Palmarès

Miel de causse (plus de 50 ruches)
médaille d’or : Evan Martin, 48210 Ste-Énimie
médaille d’or : Thierry Crouzet, 48150 Meyrueis
médaille d’argent : Gaec La Ferme du Fraisse, 48210 Mas-Saint-Chély


Miel de causse (moins de 50 ruches)
premier prix : Marie-Claude Barrière, 48500 Banassac


Miels de Margeride Aubrac (plus de 50 ruches)
médaille d’or : Alexandre Louche 48000 Mende
médaille d’argent : Isabelle Rousset 48700 St-Gal
médaille d’argent : Philippe Mathieu 48500 Banassac-Canilhac


Miels sud Lozère (plus de 50 ruches)
médaille d’or : Gaec Miellerie de Vielvic, 48800 St-André-de-Capçèze
médaille d’argent : Evan Martin, 48210 St-Énimie


Miels sud Lozère (moins de 50 ruches) :
premier prix : Sébastien Tichit, 48400 Florac
deuxième prix : Gilbert Commandré, 48800 Altier


Miel de printemps
médaille d’or : Isabelle Rousset, 48700 St-Gal
médaille d’argent : Thierry Crouzet, 48150 Meyrueis
médaille de bronze : Damien Berthoulat, 48100 Marvejols


Miels de forêt :
médaille d’or : David Blanc, 48000 Mende
médaille d’argent : Philippe Mathieu, 48500 Banassac-Canilhac


Miel de châtaignier (plus de 50 ruches)
médaille d’or : Philippe Mathieu, 48500 Banassac-Canilhac
médaille d’argent : Gaec Miellerie de Vielvic, 48800 St-André-de-Capçèze
médaille d’argent : David Girard, 48800 St-André-de-Capçèze


Miels de sapin (plus de 50 ruches)
médaille d’or : David Blanc, 48000 Mende
médaille de bronze : Alexandre Louche, 48000 Mende
médaille de bronze : Thierry Crouzet, 48150 Meyrueis


Miels de pissenlit
médaille d’or : David Blanc, 48000 Mende
médaille d’argent : Nadine Barthélemy, 48200 St-Chély-d’Apcher


Miels de luzerne :
médaille d’argent : Evan Martin, 48210 St-Énimie


Miels de sainfoin
coup de cœur : Philippe Mathieu, 48500 Banassac-Canilhac


Miels de bruyère callune plus de 50 ruches :
médaille d’or : Gaec Miellerie de Vielvic, 48800 St-André-de-Capçèze

Miels de bruyère callune moins de 50 ruches
premier prix : David Folcher, 48000 Balsièges

Miels de ronces
coup de cœur : Philippe Mathieu, 48500 Banassac-Canilhac

Pains d’épices
coup de cœur : Philippe Mathieu, 48500 Banassac-Canilhac


Nougats
coup de cœur : association Le Clos du nid, 48100 Marvejols

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

La FNSEA appelle tout son réseau et l’ensemble de ses filières à se mobiliser à partir du 8 février à Paris et jusqu’au 20 février dans toute la France

a annoncé le syndicat dans un communiqué le 3 février.