Le Réveil Lozère 27 janvier 2021 a 10h00 | Par AG

Un contrat entre chasseurs et agriculteurs pour réduire la population de 20 %

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Lors d’un rendez-vous le 21 janvier, la présidente de la FNSEA Christiane Lambert a présenté à la secrétaire d’État à la Biodiversité Bérangère Abba les premières pistes d’un contrat entre les chasseurs et les agriculteurs pour mieux contrôler les sangliers. « L’objectif est de réduire la population de 20 à 30 % en trois ans », confie-t-elle à Agra Presse. Le contrat, précise-t-elle, est issu d’une discussion menée avec la FNC (chasseurs) depuis plusieurs mois. Ses mesures ne sont pas encore « totalement arrêtées », mais pourraient comporter, outre l’objectif chiffré, une évaluation régulière, de nouvelles méthodes de battue côté chasseurs, et un renforcement des signalements côté agriculteurs. « L’État devra remplir son rôle en veillant au respect de ce contrat et en contrôlant que la chasse soit effectuée », insiste Christiane Lambert. Le contrat, qui aurait dû être dévoilé lors du Salon de l’agriculture, devrait être officiellement annoncé d’ici le mois de février. Christiane Lambert a également rappelé à la secrétaire d’État la position de son syndicat sur le financement des dégâts de prédation. « Nous contestons le fait que l’enveloppe d’indemnisation des dégâts du loup soit prise sur l’enveloppe Pac », rappelle Christiane Lambert, exigeant que le ministère de la Transition écologique « assume le coût de la présence du loup ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
Prochaine breve

5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Les engagements et les efforts fournis par tous les maillons de la filière semblent être reconnus et appréciés pour une grande partie des interrogés

se félicite Interbev (interprofession bétail et viandes), d’après un sondage publié le 24 février.