Le Réveil Lozère 22 juillet 2020 a 08h00 | Par Marion Ghibaudo

Un été à la ferme s'étoffe

Sept visites de fermes sont prévues cette année, contre trois les années précédentes. Une formule repensée en fonction des impératifs de la crise sanitaire et dont le succès reste au rendez-vous.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Sept visites de fermes sont prévues cette année, contre trois les années précédentes. Une formule repensée en fonction des impératifs de la crise sanitaire et dont le succès reste au rendez-vous.
Sept visites de fermes sont prévues cette année, contre trois les années précédentes. Une formule repensée en fonction des impératifs de la crise sanitaire et dont le succès reste au rendez-vous. - © Marion Ghibaudo

« La crise, vous l'avez passée comment ? » ; « Vous leur donnez quoi à manger à vos bêtes ? » ; « Vous transformez tout sur place ? ». Les questions fusent vers les jeunes agriculteurs qui sont présents lors de cette première visite de ferme, donnant le coup d'envoi d'une saison estivale particulière.
C'est le Gaec Vigier à Blavignac (Rouveyret, exactement), de Sabine et Pascal Vigier qui a accepté d'ouvrir ses portes le premier. Cette exploitation familiale, existante depuis près de dix ans, est qualifiée pour la filière Label Rouge et pratique aussi la vente directe. La vingtaine de curieux inscrits suit Sabine Vigier, qui explique leur élevage (des Aubrac), leurs conditions de travail et tout ce que cela implique, en cheminant sur les parcelles.
Le clou du spectacle et de la visite : une partie du troupeau d'Aubrac qui paît paisiblement dans les parcelles juste au-dessus de l'exploitation. Tandis que les enfants s'amusent à leur « donner à manger », brin d'herbe par brin d'herbe, les parents écoutent l'agricultrice leur expliquer ce qu'est son métier, son quotidien auprès de ses bêtes.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
Prochaine breve

5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Nous avons eu l’agréable surprise de voir les Français présents aux achats

explique Cassandre Matras, responsable de projets au sein de l’Idele.