Le Réveil Lozère 21 février 2018 a 10h00 | Par Sophie Chatenet

Un gène de résistance à la septoriose décelé

Pour la première fois, une équipe de chercheurs de l’Inra de Clermont-Ferrand a identifié et caractérisé chez le blé un gène de résistance à la septoriose.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
La septoriose du blé entraîne des pertes de rendements conséquentes.
La septoriose du blé entraîne des pertes de rendements conséquentes. - © V. Marmuse – CAIA

Due au champignon pathogène Zymoseptoria tritici, la septoriose du blé est une des maladies foliaires les plus préjudiciables à cette culture, entraînant des pertes de rendement conséquentes. L’utilisation de variétés de blés améliorées pour leur résistance au champignon responsable contribue largement à la lutte contre cette maladie. Pour la première fois, des chercheurs de l’Inra ont identifié et caractérisé chez le blé un gène de résistance à cette maladie. C’est une équipe de Clermont-Ferrand, en partenariat avec des chercheurs du centre de Rothamsted au Royaume-Uni, qui est parvenue à isoler ce gène.

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1448, du 22 février 2018, en page 6.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

J’ai singulièrement envie d’avancer sur le dossier des haies

avait déclaré Marc Fesneau, le 16 novembre lors de la remise des prix de l’Afja (journalistes agricoles).