Le Réveil Lozère 20 mai 2020 à 10h00 | Par FDC 48

Un nouveau directeur à la fédération des chasseurs de la Lozère

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Joseph Matera, le nouveau directeur de la Fédération de Chasse de Lozère.
Joseph Matera, le nouveau directeur de la Fédération de Chasse de Lozère. - © FDC48

Depuis le 1er mai, la fédération des chasseurs de Lozère a un nouveau directeur. Il s’agit de Joseph Matera. Ce Lozérien de cœur depuis près de 15 ans s’est intéressé au monde de la chasse depuis son plus jeune âge. Ingénieur agronome de formation, il a toujours été en contact avec le monde de la nature dans son parcours professionnel, qui le mène dans l’agroforesterie, l’agroalimentaire, ou dans le tourisme comme directeur général adjoint à la Bambouseraie puis directeur du parc animalier les loups du Gévaudan. Joseph Matera a toujours eu la passion de la chasse et reste profondément attaché aux traditions de celle-ci, qu’il s’agisse du petit gibier ou du gros gibier, en battue ou à l’approche, à la carabine ou à l’arc. Aux côtés du président André Thérond, le nouveau directeur aura la charge de faire le lien entre les sept salariés de la fédération et les 6 000 chasseurs de la Lozère, via le conseil d’administration.
Sa première mission sera d’assurer la réouverture de la fédération au public à partir du 25 mai, selon des conditions très strictes dans le respect des recommandations gouvernementales dans ce contexte particulier de pandémie.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

À la différence des éco-régimes, qui seront obligatoires pour chaque État, la stratégie « Farm to fork » ne l’est pas, mais elle va se décliner dans les plans stratégiques nationaux

Explique le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie, dans un entretien accordé à Agra Presse le 26 octobre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui