Le Réveil Lozère 20 janvier 2021 a 10h00 | Par Sophie Chatenet

Un nouveau programme pour donner de l’élan au monde rural

En Auvergne-Rhône-Alpes, 226 communes devraient bénéficier du programme « Petites Villes de demain », imaginé par le ministère de la cohésion des territoires.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Saint-Flour communauté fait partie des territoires retenus.
Saint-Flour communauté fait partie des territoires retenus. - © Pays de Saint-Flour

La crise du Covid-19 a démontré, si besoin était, de la formidable capacité d’adaptation des communes rurales, des chaînes de solidarité s’y sont créées spontanément, de nouveaux modes d’échanges et de consommation y ont vu le jour. Si bien qu’aujourd’hui, les petites communes bénéficient d’un regain d’intérêt, y compris au plus haut sommet de l’État. En fin d’année, Jacqueline Gourault Ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales a ainsi détaillé les grandes lignes d’un programme « cousu main » pour ces villes de moins de 20 000 habitants. Mille communes ont été retenues, pour une enveloppe de trois milliards d’euros. 226 communes sont concernées en Auvergne-Rhône-Alpes. Leur dénominateur commun : elles exercent des fonctions de centralité territoriale et montrent des signes de fragilité. 32 se situent dans le département du Puy-de-Dôme, 27 en Haute-Loire, 26 dans le Cantal, 22 dans le département de l’Ain, 18 en Haute-Savoie, 17 dans la Loire, 15 dans l’Allier, 14 en Savoie, dans le Rhône et en Isère, ainsi que 13 en Ardèche et 12 dans la Drôme. Concrètement, à la suite du plan de relance de cent milliards d’euros décidé par le gouvernement pour faire face à la crise liée à l’épidémie de coronavirus, les « Petites villes de demain » pourront bénéficier immédiatement des crédits de la relance pour le financement de leurs projets.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Il est nécessaire que les particularités des projets agricoles soient prises en compte : la FNSEA et l’Apca poursuivront leur combat pour exclure les bâtiments à vocation agricole du dispositif

lancent les organisations dans un communiqué le 4 juin.