Le Réveil Lozère 24 septembre 2021 a 08h00 | Par Marion Ghibaudo

Un premier concours en famille pour les Teissandier

Darony et Clément Teissandier présenteront, pour la première fois, deux génisses lors de la troisième édition du comice de la Haute-Truyère qui se tiendra le dimanche 26 septembre à Saint-Alban-sur-Limagnole. Portrait.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Darony et Clément Teissandier présenteront, pour la première fois, deux génisses lors de la troisième édition du comice de la Haute-Truyère qui se tiendra le dimanche 26 septembre à Saint-Alban-sur-Limagnole. Portrait.
Darony et Clément Teissandier présenteront, pour la première fois, deux génisses lors de la troisième édition du comice de la Haute-Truyère qui se tiendra le dimanche 26 septembre à Saint-Alban-sur-Limagnole. Portrait. - © Famille Teissandier

Darony Teissandier s'est installée sur l'exploitation montbéliarde familiale en 2013, tandis que son mari s'était installé en 2009, à la suite de son père, qui avait élevé, à l'époque, « des montbéliardes et des abondances », à la Rouzeire (Lajo).
Désormais, Clément et Darony Teissandier se concentrent sur les montbéliardes, et élèvent un troupeau de 35 têtes, « une cinquantaine de têtes au total avec le renouvellement », pour une SAU de 109 hectares et dont ils livrent le lait à Sodiaal. Ils font aussi partie du groupement Mont Lait.
S'ils ont décidé de s'inscrire à ce comice, c'est « poussé par leur contrôleur laitier, Franck Villevieille, qui nous suit depuis 2007 », s'amuse le couple. « Ça fait plusieurs années qu'il nous en parle, détaille Darony Teissandier, mais sur l'exploitation, on avait beaucoup de boulot et on ne se voyait pas dresser une bête pour le concours ».
En plus de l'appui amical de leur contrôleur laitier, les Teissandier ont deux enfants, Louis et Marine, qui viennent d'avoir dix ans, et qui « voulaient participer au concours parce qu'ils ont des copains qui vont le faire aussi, alors on leur a préparé ce cadeau », sourit Clément Teissandier. Deux enfants qui aident sur la ferme dès qu'ils ont un moment, et sont intéressés par tout ce qui touche à l'agriculture. L'idée est que les enfants puissent conduire les vaches : « on va essayer de les dresser pour qu'elles soient assez calmes, et que les enfants les mènent, une vraie fierté pour eux ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

La liste (ndlr publiée par la commission européenne) explique parfaitement pourquoi nous demandons depuis le premier jour qu’une étude d’impact complète soit réalisée

ont à nouveau dénoncé les organisations et coopératives agricoles de l’UE (Copa-Cogeca).