Le Réveil Lozère 23 juin 2021 a 09h00 | Par Marion Ghibaudo

Un projet alimentaire de territoire à l'échelle du département

Lundi 31 mai, le dossier du conseil départemental, qui avait présenté un projet alimentaire de territoire (PAT) à l'échelle du département, a été retenu par le comité de sélection dans le cadre de l'appel à projets 2020-2021 du Programme national de l'alimentation.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Lundi 31 mai, le dossier du conseil départemental, qui avait présenté un projet alimentaire de territoire (PAT) à l'échelle du département, a été retenu par le comité de sélection dans le cadre de l'appel à projets 2020-2021 du Programme national de l'alimentation.
Lundi 31 mai, le dossier du conseil départemental, qui avait présenté un projet alimentaire de territoire (PAT) à l'échelle du département, a été retenu par le comité de sélection dans le cadre de l'appel à projets 2020-2021 du Programme national de l'alimentation. - © Marion Ghibaudo

Cette sélection n'est qu'une première étape pour le département : la liste des candidats lauréats et donc éligibles au financement de cet appel à projet au sein du programme national de l'alimentation 2020-2021 (doté d'une enveloppe globale de 7,5 millions d'euros) sera connue fin juin.
Ce dossier mené par le département a été délibéré par l'assemblée départementale en date du 16 avril 2021, et tout s'est ensuite rapidement enchaîné. « Les enjeux dans le domaine de la précarité alimentaire, de l'approvisionnement en circuits courts en produits de qualité, de l'éducation à l'alimentation et enfin les enjeux de la santé sont prégnants et constituent les défis majeurs de demain. Il est donc apparu pertinent de développer une politique de l'alimentation durable avec l'ensemble des partenaires, et en permettant une juste rémunération des producteurs », ont expliqué les services du département de la Lozère impliqués dans le dossier.
Au niveau national, le département de la Lozère est le cinquième département à se lancer dans un PAT, après le Gard, la Nièvre, le Finistère et la Meurthe-et-Moselle.
L'idée n'est pas de supplanter les PAT déjà existants en Lozère (notamment ceux du PNR Aubrac et de la communauté de communes du Haut-Allier qui sont les plus avancés), assurent les services du Département, souhaitant plutôt « coordonner, contribuer à activer les leviers et à créer des synergies entre toutes les actions menées sur le territoire, et d'agir en complémentarité sur des thématiques qui relèvent de son champ de compétence (public en situation de précarité alimentaire, personnes âgées et handicapées, collégiens, jeunes...) et également pouvoir proposer des actions sur des zones non couvertes par de telles dynamiques ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

Nous considérons que la règle de répartition se doit d’évoluer au regard de la réalité économique

a indiqué l’Élysée lors d’un échange avec la presse concernant le nouveau paquet climat de la Commission le 23 juillet.