Le Réveil Lozère 12 juin 2021 a 09h00 | Par AG

Un renforcement de l'initiative européenne en projet

Lancée il y a deux ans, l'initiative européenne pour lutter contre le déclin des pollinisateurs sauvages n'est pas inutile mais doit encore être renforcée, estime la Commission européenne dans un récent rapport. Au-delà de ce qui est déjà prévu par les stratégies Biodiversité ou De la ferme à la table, de nouvelles mesures sont envisagées.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Lancée il y a deux ans, l'initiative européenne pour lutter contre le déclin des pollinisateurs sauvages n'est pas inutile mais doit encore être renforcée, estime la Commission européenne dans un récent rapport. Au-delà de ce qui est déjà prévu par les stratégies Biodiversité ou De la ferme à la table, de nouvelles mesures sont envisagées.
Lancée il y a deux ans, l'initiative européenne pour lutter contre le déclin des pollinisateurs sauvages n'est pas inutile mais doit encore être renforcée, estime la Commission européenne dans un récent rapport. Au-delà de ce qui est déjà prévu par les stratégies Biodiversité ou De la ferme à la table, de nouvelles mesures sont envisagées. - © Jean-Charles Gutner/Illustration

La Commission européenne envisage un renforcement des mesures prises pour la protection des pollinisateurs. Dans un rapport d'évaluation, du 27 mai, sur son initiative de 2018 pour faire face au déclin des pollinisateurs sauvages, elle juge qu'il s'agit d'un outil utile mais que des efforts supplémentaires sont nécessaires pour s'attaquer aux différents facteurs de déclin de ces insectes. Il faudra notamment intensifier les mesures de lutte contre la perte d'habitats dans les paysages agricoles et les effets des pesticides, souligne Bruxelles. Autres défis à relever : la lutte contre les menaces qui pèsent sur les pollinisateurs et qui ne sont pas abordées directement par l'initiative, comme le changement climatique et les polluants environnementaux autres que les pesticides.


Pollinisateurs : trop de lacunes dans la politique européenne
Un rapport de la Cour des comptes de l'UE de juillet 2020 avait pointé la faiblesse des mesures de l'UE et l'échec de la protection des pollinisateurs sauvages. Et Bruxelles rappelle qu'une espèce d'abeille et de papillon sur dix en Europe est au bord de l'extinction, tandis qu'un tiers d'entre elles sont en déclin.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Plus que le problème du prix, moi ce qui me préoccupe en tant que commerçant, c’est la disponibilité de certains produits dans les mois qui viennent

a alerté le 14 septembre sur l’antenne d’Europe 1, le PDG de Système U Dominique Schelcher.