Le Réveil Lozère 06 avril 2022 a 16h00 | Par ED

Un séminaire pour lier la forêt aux enjeux sociétaux du moment

Du 29 au 30 mars, un séminaire sur le rôle de la forêt face aux préoccupations sociétales contemporaines a été organisé à Peyre-en-Aubrac par le PNR de l'Aubrac et la fédération nationale des parcs naturels de France.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Du 29 au 30 mars, un séminaire sur le rôle de la forêt face aux préoccupations sociétales contemporaines a été organisé à Peyre-en-Aubrac par le PNR de l'Aubrac et la fédération nationale des parcs naturels de France.
Du 29 au 30 mars, un séminaire sur le rôle de la forêt face aux préoccupations sociétales contemporaines a été organisé à Peyre-en-Aubrac par le PNR de l'Aubrac et la fédération nationale des parcs naturels de France. - © ED

Comment mettre la forêt au service d'une société décarbonée ? C'était à ce genre de question que tentait de répondre le séminaire qui s'est déroulé du 29 au 30 mars au domaine du Ventouzet, à Peyre-en-Aubrac. Coorganisé par le Parc naturel régional (PNR) de l'Aubrac et la Fédération nationale des PNR, l'événement a regroupé une centaine de personnes sur deux jours. Si quelques amoureux de la forêt étaient présents, l'essentiel du public se composait d'acteurs de la filière bois et du personnel technique officiant au sein des parcs.
L'atelier sur « le rôle que doit endosser la forêt afin d'atteindre nos objectifs écologiques », auquel ont participé une trentaine de spécialistes passionnés, a été l'occasion de rappeler l'importance de ces espaces dans la lutte contre le réchauffement climatique. Selon le Citepa, qui réalise l'inventaire national des émissions de gaz à effet de serre, en 2019, les 16,8 millions d'hectares forestiers du pays représentaient un puits de carbone de 51,9 millions de tonnes de CO2, soit 11 % des émissions GES des autres secteurs.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Les mots ont agacé, parce qu’ils ont sans doute été trop forts

regrette Loïc Guines, président de l’Agence bio et référent bio pour l’Apca dans une interview avec Agra presse parue le 17 juin.