Le Réveil Lozère 10 mars 2021 a 10h00 | Par AG

Un « super trilogue » le 26 mars pour redonner de l’élan aux négociations

Les discussions entre le Parlement européen et le Conseil pour tenter de trouver un terrain d’entente sur la future Pac d’ici juin avancent toujours aussi laborieusement. Pour débloquer la situation, la présidence portugaise du Conseil va convoquer le 26 mars un « super trilogue ».

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Charles Michel, président du Conseil européen.
Charles Michel, président du Conseil européen. - © Francois Lenoir – Union européenne

La présidence portugaise du Conseil va convoquer le 26 mars, après le Conseil des ministres de l’Agriculture des Vingt-sept prévu les 22 et 23 mars, un « super trilogue », à savoir une réunion de négociation conjointe avec les rapporteurs au Parlement européen sur les trois règlements de la future Pac afin de faire avancer les discussions qui patinent pour l’instant. Dans une déclaration diffusée le 1er mars, la ministre portugaise de l’Agriculture, Maria do Céu Antunes, indiquait également qu’elle devait rencontrer en fin de semaine le président de la commission de l’Agriculture du Parlement européen, Norbert Lins, et le commissaire européen Janusz Wojciechowski, se disant « très optimiste quant à ce qui va se passer durant ce mois de mars » et promettant de donner « une impulsion décisive aux négociations ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

La tentation d’arrêter l’élevage n’est plus taboue

Écrivent les présidents de la chambre régionale d’agriculture de Bretagne dans une longue lettre ouverte rendue publique le 26 novembre et adressée au ministre de l’Agriculture et aux élus de la région.