Le Réveil Lozère 10 juin 2020 à 09h00 | Par AG

Une augmentation « de 26,4 milliards d’euros », précise le commissaire européen

Ce ne sont pas juste 15 milliards d’euros qui ont été ajoutés au budget de la Pac dans la nouvelle proposition de cadre financier pluriannuel pour 2021-2027 mais « 26,4 milliards d’euros », a précisé le commissaire européen à l’agriculture Janusz Wojciechowski le 2 juin.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Ce ne sont pas juste 15 milliards d’euros qui ont été ajoutés au budget de la Pac dans la nouvelle proposition de cadre financier pluriannuel pour 2021-2027 mais « 26,4 milliards d’euros », a précisé le commissaire européen à l’agriculture Janusz Wojciechowski le 2 juin.
Ce ne sont pas juste 15 milliards d’euros qui ont été ajoutés au budget de la Pac dans la nouvelle proposition de cadre financier pluriannuel pour 2021-2027 mais « 26,4 milliards d’euros », a précisé le commissaire européen à l’agriculture Janusz Wojciechowski le 2 juin. - © Christian Lambiotte – CE

Le commissaire européen à l’Agriculture, Janusz Wojciechowski, a apporté, le 2 juin lors d’une conférence de presse, des précisions concernant la proposition de cadre financier pluriannuel 2021-2027 révisé, présentée quelques jours auparavant, indiquant que celui-ci « est supérieur de 26,4 milliards à la proposition de la Commission présentée en mai 2018 ». Un chiffre donné en euros courants (tenant compte de l’inflation) et qui intègre les 15 milliards d’euros (16,5 en euros courants) prévus pour le développement rural dans le plan de relance économique « post-Covid-19 ».
Dans le détail, en plus de ces 15 milliards d’euros, l’enveloppe du premier pilier de la Pac est (en euros constants de 2018) rehaussée de quelque 4 milliards d’euros – répartis sur sept ans – et celle du second pilier de 5 milliards d’euros dont plus de la moitié doit être dépensée en 2021.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

On ne sait pas trop ce que l’on a perdu encore. On sait qu’une grande partie sera récupérée, mais pas tout. Sur les deux chambres, il y a 2 000 ordinateurs à analyser. On saura d’ici une semaine

a expliqué à l’AFP Philippe Noyau, le président de la chambre du Centre-Val-de-Loire. Les chambres d’agriculture du Centre-Val-de-Loire et de Nouvelle-Aquitaine ont été victimes d’une cyberattaque.