Le Réveil Lozère 11 mars 2020 à 13h00 | Par IL

Une cartographie des surfaces bio pour 2021

L’Agence bio annonce qu’elle publiera en 2021 une carte des surfaces françaises converties au bio, dans l’objectif de mesurer les effets de ce mode de production sur le territoire et de mieux gérer les budgets de politiques publiques.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Stéphane Leitenberger

À l’issue d’un rendez-vous avec la ministre de la Transition écologique, le 28 février au Salon de l’agriculture, Florent Guhl, directeur de l’Agence bio, a indiqué à Agra Presse que son agence publiera en 2021 une carte nommée Cartobio, recensant toutes les surfaces converties en France.
« Nous allons permettre à des acteurs comme les Agences de l’eau de quantifier les apports du bio à l’échelle du bassin-versant et de mesurer l’efficacité des financements accordés », se réjouit le directeur. L’outil permettra aussi selon Florent Guhl, « d’alimenter les politiques publiques et de faciliter les projections, pour mieux dimensionner les budgets », dont les aides régionales, les Paiements pour services environnementaux (PSE), voire les futurs ecoschemes de la Pac.
Le projet est mené en partenariat avec l’Inrae, l’Itab et l’OFB, avec le soutien du ministère de la Transition écologique, après une phase pilote sur 2020. La Safer, missionnée pour faciliter la conservation de la certification bio lors des transmissions, serait également intéressée.
« Avec la croissance actuelle des surfaces, nous atteignons dans certaines régions une masse critique qui rend les données solides », souligne Florent Guhl. Car loin du pessimisme du récent rapport sénatorial, pour l’agence bio, les indicateurs sont au vert pour la production bio sur 2019, et ce d’autant plus dans des secteurs dont la surface convertie restait jusqu’ici limitée.

 

Article à lire dans le Réveil Lozère n°1551, du 12 mars 2020, en page 8.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Depuis des semaines, un éleveur perd 150 euros par animal vendu.

a dénoncé le bureau du Berceau des races à viande du Massif Central (Brav, regroupant 22 départements).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui