Le Réveil Lozère 17 avril 2019 a 12h00 | Par SMBVTA

Une convention pour l’eau et les milieux aquatiques

Réunis dans le Tarn, les dix présidents de syndicats mixtes du bassin-versant ont signé une convention. L’objectif : engager une stratégie commune.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Une convention de solidarité territoriale a été signée entre les présidents des syndicats de rivière du bassin versant Tarn-Aveyron.
Une convention de solidarité territoriale a été signée entre les présidents des syndicats de rivière du bassin versant Tarn-Aveyron. - © SMBVTA

Les dix présidents de syndicats mixtes du bassin-versant Tarn-Aveyron se sont réunis le mardi 26 mars, à Cordes-sur-Ciel (Tarn), pour signer une convention de solidarité territoriale et s’engager collectivement dans une stratégie autour de l’eau et des milieux aquatiques.
Ce partenariat est une première étape pour répondre durablement aux enjeux environnementaux et économiques, afin d’anticiper les déficits en eau et les situations de crise. Cette solidarité territoriale revendiquée pourrait donc être le moteur de ce grand territoire qui couvre partie de neuf départements, soit 15 500 km² et concernant 825 000 habitants.

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1506, du 18 avril 2019, en page 4.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Je les invite plutôt à rejoindre les forces vives des structures qui œuvrent au quotidien à faire bouger les lignes. Tout comme j’encourage les jeunes à rejoindre nos écoles d’agronomie pour contribuer demain à accompagner ces indispensables évolutions

a répondu le président de chambres d’agriculture France (ex-Apca), Sébastien Windsor, le 16 mai dans une longue « lettre ouverte » au collectif d’étudiants d’AgroParisTech.