Le Réveil Lozère 02 décembre 2020 a 10h00 | Par Marion Ghibaudo

Une diminution annoncée des aides couplées inquiète les syndicats agricoles

Jeudi 26 et vendredi 27 novembre à Mende, la FDSEA et les JA ont rencontré Guylène Pantel, sénatrice RDSE de Lozère, et Pierre Morel à l'Huissier, député UDI et indépendants de Lozère, pour évoquer la possible ponction des aides couplées aux éleveurs pour financer les zones intermédiaires*.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Jeudi 26 et vendredi 27 novembre à Mende, la FDSEA et les JA ont rencontré Guylène Pantel, sénatrice RDSE de Lozère, et Pierre Morel à l'Huissier, député UDI et indépendants de Lozère, pour évoquer la possible ponction des aides couplées aux éleveurs pour financer les zones intermédiaires*.
Jeudi 26 et vendredi 27 novembre à Mende, la FDSEA et les JA ont rencontré Guylène Pantel, sénatrice RDSE de Lozère, et Pierre Morel à l'Huissier, député UDI et indépendants de Lozère, pour évoquer la possible ponction des aides couplées aux éleveurs pour financer les zones intermédiaires*. - © JA48

Une diminution des aides couplées aux éleveurs pour financer les zones intermédiaires serait sur les tablettes du ministère de l'Agriculture. Cette rumeur a pris naissance il y a un mois, dans les couloirs du Palais Bourbon. Une rumeur qui a atteint les oreilles de la FNSEA entre autres, qui l'a aussitôt transmise à ses fédérations départementales.
Des bruits de couloir dont la véracité est confirmée par le député lozérien, Pierre Morel à l'Huissier qui assure avoir été approché par les conseillers du ministère de l'agriculture il y a un mois déjà. « J'avais sollicité le ministre de l'Agriculture à ce sujet (NDLR avant la rencontre avec les syndicats agricoles lozériens), et nous devrions nous rencontrer dans les prochains jours », a détaillé le député.

L'élevage, pilier agricole de la Lozère
Si tous les acteurs de ces réunions se sont déclarés satisfaits des échanges de jeudi et vendredi soir, les syndicats agricoles comptent désormais sur les deux représentants pour porter leur message. « Les aides couplées représentent 13 millions d'euros pour le département de la Lozère », a précisé le président de la FDSEA Jean-François Maurin. Selon le député de la Lozère, la baisse prévue serait « de l'ordre de 3 millions d'euros ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Les milliers d’hectares de la Vallée de la Marne ainsi que quelques secteurs de l’Aube sont particulièrement touchés par ce champignon qui aime l’humidité et la chaleur

confirme Maxime Toubart, président du Syndicat général des vignerons (SGV) et co-président du Comité interprofessionnel du vin de Champagne (CIVC).