Le Réveil Lozère 24 avril 2019 a 09h00 | Par Aurélie Pasquelin

Une édition recentrée autour des fondamentaux

En 2019, le rendez-vous commercial de la rentrée se réinvente autour d’un plateau d’exposants plus dense pour permettre aux visiteurs d’optimiser leur visite. Rendez-vous du 7 au 15 septembre, à la Grande Halle d’Auvergne.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © Sophie Chatenet

Les organisateurs de la foire internationale de Clermont-Cournon ont dévoilé, dernièrement, le programme de la 42e édition, qui se déroulera du 7 au 15 septembre. Les neuf jours de foire (contre dix auparavant) promettent pas mal de changement. « Cette édition marque un tournant pour la Foire de Clermont-Cournon, qui s’illustre par une nouvelle configuration, favorisant un meilleur aménagement des espaces et incitant à une redécouverte de l’événement », explique Catherine Merlot, directrice de l’évènement. Autrement dit, pour densifier l’offre et permettre au public « d’optimiser la visite », l’espace exposants réduit sa voilure passant de 90 000 m² à 66 000 m². Moins d’espaces, mais toujours autant d’exposants, 500 environ, et d’animations, promettent les organisateurs.

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1507, du 25 avril 2019, en page 7.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Je les invite plutôt à rejoindre les forces vives des structures qui œuvrent au quotidien à faire bouger les lignes. Tout comme j’encourage les jeunes à rejoindre nos écoles d’agronomie pour contribuer demain à accompagner ces indispensables évolutions

a répondu le président de chambres d’agriculture France (ex-Apca), Sébastien Windsor, le 16 mai dans une longue « lettre ouverte » au collectif d’étudiants d’AgroParisTech.