Le Réveil Lozère 13 juillet 2022 a 15h00 | Par Marion Ghibaudo

Une fresque pour célébrer l’agriculture lozérienne vue du ciel

Samedi 16 juillet, alors que les cyclistes professionnels se disputeront le maillot jaune le long de la RN88, c’est sur les bords de route que la FDSEA et les JA assureront le spectacle.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Samedi 16 juillet, alors que les cyclistes professionnels se disputeront le maillot jaune le long de la RN88, c’est sur les bords de route que la FDSEA et les JA assureront le spectacle.
Samedi 16 juillet, alors que les cyclistes professionnels se disputeront le maillot jaune le long de la RN88, c’est sur les bords de route que la FDSEA et les JA assureront le spectacle. - © Marion Ghibaudo

Une fresque dans un champ de près de trois hectares, visible d’hélicoptère, pour célébrer l’agriculture durant le Tour de France : c’est l’idée qu’ont eu la FDSEA et les JA pour fêter cet événement particulier.
Si trouver le bon champ a nécessité quelques heures de repérage, le plus gros du travail sera de construire le dessin. Un casse-tête qui devrait prendre toute une journée de préparation pour qu’au final, une carte de la Lozère soit pleinement visible par les spectateurs des bords de route, mais et surtout, vue du ciel le jour J.
Une carte de la Lozère dessinée à la chaux, plus une trentaine de bottes nécessaires pour dessiner un 48, accompagné du slogan « Les agriculteurs aiment le Tour », voilà ce que découvriront les spectateurs d’ici et ceux derrière leurs écrans ce fameux 16 juillet. Manière de rappeler aussi que les agriculteurs sont de toutes les célébrations, et savent animer un territoire. Un stand animé par la FDSEA et les JA, proche de la fresque, sera là pour discuter avec les curieux qui veulent en savoir plus sur l’emploi en agriculture.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

Grâce aux reports de stock de l’année 2021, la majorité des éleveurs et éleveuses sont sereins pour cet hiver mais sont préoccupés par la possibilité que l’année 2023 puisse ressembler à 2022, auquel cas les bilans fourragers seraient loin de l’équilibre

rapporte la dernière note agro-climatique de l’Idele (Institut de l’élevage), publiée le 17 novembre.