Le Réveil Lozère 26 février 2020 � 09h00 | Par MR, AJ, IL

Une influence grandissante sur l’agriculture

Les élections municipales de mars prochain revêtent une dimension agricole plus affirmée qu’il y a cinq ans.

Abonnez-vous R�agir Imprimer
- © Marie-Annick Carré

Les prochaines élections municipales (15 et 22 mars prochains) nous donnent à voir que les Régions « qui ont gagné l’autorité de gestion du second pilier de la Pac en 2014 » ne sont pas les seules collectivités territoriales à avoir conforté leur influence sur les questions agricoles depuis cinq ans. L’échelon municipal, et surtout intercommunal, a également pris du galon.
Ingénieur d’études à Agro Paris Tech où il est un spécialiste des politiques locales, Xavier Guiomar note à ce sujet que le relèvement des plafonds d’aides dites « De minimis » (de 15 000 à 25 000 euros sur trois ans) ne profitera pas seulement aux aides de crise des États, mais aussi aux soutiens des collectivités locales. « La Pac est plus permissive aux aides locales », estime-t-il.
Mais l’illustration la plus solide est le dynamisme des Projets alimentaires territoriaux (PAT), créés par la Loi d’avenir agricole de 2014, juste après le dernier scrutin municipal. Le premier recensement présenté le 28 janvier, en dénombre 173 sur le territoire, dont 95 portés par des intercommunalités.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions �mises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se r�serve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et r�glements en vigueur, et decline toute responsabilit� quant aux opinions �mises,

En bref
Prochaine breve

5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Aujourd’hui, la zone des Landes malheureusement est condamnée à très court terme

A déclaré Marie-Pierre Pé, la directrice du Cifog (interprofession du foie gras), sur RTL le 8 janvier. Avec une quarantaine de nouveaux cas depuis le 8 janvier, l’épizootie d’influenza aviaire poursuit sa progression