Le Réveil Lozère 08 octobre 2021 a 08h00 | Par C. Ledoux - S. Sabot

Une montée en puissance de la vitrine technique de la bio

Véritable référence dans le monde des salons agricoles français, Tech&Bio s'est tenu du 21 au 23 septembre.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Véritable référence dans le monde des salons agricoles français, Tech&Bio s'est tenu du 21 au 23 septembre.
Véritable référence dans le monde des salons agricoles français, Tech&Bio s'est tenu du 21 au 23 septembre. - © C. Ledoux - S. Sabot

Sous le soleil drômois, « 18 000 visiteurs ont franchi les portes de la 8e édition du Tech&Bio du 21 au 23 septembre, dépassant ainsi les prévisions les plus optimistes au regard de la crise sanitaire », se réjouissent les organisateurs du salon. « Avec une trentaine d'exposants supplémentaires par rapport à 2019 et toujours plus de conférences et d'ateliers, Tech&Bio continue sa progression et maintient sa place de salon agricole incontournable », ajoutent-ils. Rappelons que cette édition avait également gagné en ampleur pour cette édition 2021, occupant près de 18 hectares ce qui a permis d'offrir davantage d'espace pour les démonstrations de matériels et essais de cultures. Toujours selon les organisateurs, « 94 % des visiteurs ont été satisfaits de leur visite et 73 % d'entre eux se déclarent prêts à revenir pour l'édition 2023, un chiffre en progression de plus 15 % par rapport à 2019 ». Pour Jean-Pierre Royannez, président de la chambre d'agriculture de la Drôme, « édition après édition, Tech&Bio vient rappeler qu'il contribue activement au renforcement du modèle économique de la bio et à l'augmentation de sa valeur ajoutée ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

La liste (ndlr publiée par la commission européenne) explique parfaitement pourquoi nous demandons depuis le premier jour qu’une étude d’impact complète soit réalisée

ont à nouveau dénoncé les organisations et coopératives agricoles de l’UE (Copa-Cogeca).