Le Réveil Lozère 11 mars 2020 à 13h00 | Par Marie-Pascale Vincent

« Une Pac pour toutes nos productions »

Réunis en assemblée générale à La Canourgue, les JA ont réfléchi à des propositions concernant la future Pac, préparant ainsi la rencontre qui aura lieu en avril avec un député européen.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Marie-Pascale Vincent

« En Lozère, zone de montagne, la Pac apporte une compensation indispensable », ont réaffirmé les Jeunes agriculteurs ce mardi 10 mars. Comptant mettre à profit cette journée pour réfléchir ensemble aux propositions à faire remonter au niveau national et européen, les Jeunes agriculteurs ont d’abord élu un nouveau bureau qui compte six nouveaux membres sur quinze. Alexis Cabirou, en Gaec à Trélans en production bovin viande (et bientôt un atelier caprin) a été nommé secrétaire général. Hervé Boudon, en production bovin viande, occupe le poste de trésorier au sein d’une équipe qui reflète, outre le maraîchage et l’agriculture, l’ensemble des filières lozériennes. « Cela me tient à cœur de défendre l’agriculture locale face toutes les violences que cette profession subit au quotidien », soulignait Alexis Cabirou. « Il n’y a pas mieux que le collectif pour défendre notre travail au quotidien. Il faut s’engager et les JA sont force de proposition », estimait Hervé Boudon.
C’est dans cet esprit que les JA ont abordé la future Pac dont le calendrier n’est pas encore connu. « En Lozère, en 2019, 2 138 exploitations ont bénéficié de la Pac pour un montant total d’aides de 105 millions d’euros. De 2014 à 2019, celles-ci sont passées de 35 000 à 49 000 € en moyenne par exploitation. Parce que nos responsables se sont battus, cette Pac a été favorable à la Lozère, » expliquait Sylvain Chevalier au cours d’un débat avec des questions posées aux participants qui y répondaient en direct sur leur téléphone.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

On ne sait pas trop ce que l’on a perdu encore. On sait qu’une grande partie sera récupérée, mais pas tout. Sur les deux chambres, il y a 2 000 ordinateurs à analyser. On saura d’ici une semaine

a expliqué à l’AFP Philippe Noyau, le président de la chambre du Centre-Val-de-Loire. Les chambres d’agriculture du Centre-Val-de-Loire et de Nouvelle-Aquitaine ont été victimes d’une cyberattaque.