Le Réveil Lozère 19 mai 2021 a 11h00 | Par Marion Ghibaudo

Une pépinière pédagogique va voir le jour à la MFR Javols

Après deux ans de réflexion, la MFR Javols va lancer sa pépinière forestière de plants locaux à l'automne. D'ici 2023, la MFR Javols devrait commencer à fournir, en partie, des plants à ceux qui souhaitent renouveler leurs linéaires.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
L'hectare de forêt dévolu aux futurs plans de la pépinière est en train d'être construit : la clôture en bois est en cours d'installation.
L'hectare de forêt dévolu aux futurs plans de la pépinière est en train d'être construit : la clôture en bois est en cours d'installation. - © Marion Ghibaudo

L'idée naît en 2019 d'un constat : les haies que l'on trouve, notamment, en Aubrac, sont vieillissantes et ont besoin de renouvellement. Seulement voilà, les pépinières fournisseuses d'essences locales ne sont pas pléthore en Lozère. Qu'à cela ne tienne, la Maison familiale rurale (MFR) de Javols se porte volontaire pour créer cette pépinière, qui répond à un double objectif : reboiser les lieux demandeurs avec des arbres à haie adaptés au terrain, et créer des modules pédagogiques pour compléter les connaissances pratiques de leurs 140 élèves.
« En 2019, nous nous sommes associés au PNR Aubrac notamment », explique Jean-Pierre Compain directeur de la MFR Javols, « qui travaille sur ces problématiques de renouvellement des haies sur l'Aubrac et sur cette dimension d'utiliser des essences locales ».
Pour répondre à une demande grandissante de plantations de haies, dynamisée par le plan France relance*, l'offre actuelle ne peut pas faire face : « on a recensé une pépinière forestière sur toute la France, gérée par l'ONF, et une pépinière spécialisée implantée dans le Cantal qui n'arrive pas à suivre la demande », souligne Jean-Pierre Compain.
Le terrain est déjà trouvé, au coeur de la plantation dont est propriétaire la MFR de Javols, et s'étendra sur un hectare, pour commencer. « Notre but, c'est que les 10 000 plants que nous allons implanter grandissent en situation naturelle pour qu'ils soient les plus résistants possible », décrit Jean-Pierre Compain. Pas de serres prévues, donc, pour faire grandir les arbres à l'abri.

 

 

*50 millions d'euros de l'enveloppe globale du plan de relance sont consacrés au programme « Plantons des haies ! », dont l'objectif est de parvenir à la plantation de 7 000 km de haies et d'alignements d'arbres intraparcellaires sur la période 2021-2022.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Plus que le problème du prix, moi ce qui me préoccupe en tant que commerçant, c’est la disponibilité de certains produits dans les mois qui viennent

a alerté le 14 septembre sur l’antenne d’Europe 1, le PDG de Système U Dominique Schelcher.