Le Réveil Lozère 16 mars 2022 a 11h00 | Par Eva DZ - La Volonté Paysanne

Une position de leader en reproduction ovine

La coopérative Ovi-test était en assemblée générale mardi 8 mars. L’occasion pour son président, Frédérik Lacombe et son vice-président, Antoine Stouff de faire le point sur l’année, marquée par une forte activité commerciale.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
La coopérative Ovi-test était en assemblée générale mardi 8 mars. L’occasion pour son président, Frédérik Lacombe et son vice-président, Antoine Stouff de faire le point sur l’année, marquée par une forte activité commerciale.
La coopérative Ovi-test était en assemblée générale mardi 8 mars. L’occasion pour son président, Frédérik Lacombe et son vice-président, Antoine Stouff de faire le point sur l’année, marquée par une forte activité commerciale. - © Eva DZ

La coopérative Ovi-test profite du contexte plutôt favorable dans la production de lait de brebis. En témoigne le fort développement des ventes de reproducteurs (+9 %). « De nouveaux ateliers ou élevages se créent en local, comme à l’échelon national, avec des bassins émergents de production comme la Vendée, la Dordogne », note Frédérik Lacombe. « D’un côté la race Lacaune est reconnue pour son potentiel, elle est la meilleure brebis laitière au monde et notre coopérative est renommée pour son savoir-faire génétique, ses valeurs et l’accompagnement technique que nous pouvons apporter à nos adhérents », complète Antoine Stouff, vice-président. Dans un contexte économique positif pour le lait de brebis, les éleveurs recherchent la meilleure génétique et la trouvent à Ovi-test. La question que se pose la coopérative, face à ce développement, est l’accompagnement qu’elle pourra proposer dans une zone élargie. « La force de notre zone de cœur est justement l’accompagnement, avec Unotec et l’ensemble de nos partenaires, que nous apportons aux adhérents, depuis la création de leur atelier, jusqu’au suivi sur le long terme. Un accompagnement qui permet à la race Lacaune d’exprimer tout son potentiel, sa génétique… Comment proposer ce même accompagnement à des adhérents plus éloignés en France, voire à l’international ? », interroge Antoine Stouff. En effet, la race Lacaune est aussi plébiscitée à l’export : cette année, Ovi-test a exporté des reproducteurs dans sept pays, preuve de sa réputation au-delà des frontières françaises

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Je les invite plutôt à rejoindre les forces vives des structures qui œuvrent au quotidien à faire bouger les lignes. Tout comme j’encourage les jeunes à rejoindre nos écoles d’agronomie pour contribuer demain à accompagner ces indispensables évolutions

a répondu le président de chambres d’agriculture France (ex-Apca), Sébastien Windsor, le 16 mai dans une longue « lettre ouverte » au collectif d’étudiants d’AgroParisTech.