Le Réveil Lozère 06 novembre 2019 a 10h00 | Par RM

Une position renforcée dans la chaîne d’approvisionnement alimentaire

Les organisations de producteurs représentent une valeur ajoutée certaine pour leurs membres et les communautés locales, souligne une étude publiée par la Commission européenne le 23 octobre.

Abonnez-vous Reagir Imprimer

« Les organisations de producteurs (OP) et les associations d’organisations de producteurs (AOP) contribuent à renforcer la position des agriculteurs dans la chaîne d’approvisionnement alimentaire tout en fournissant une assistance technique à leurs membres. Ces organisations profitent également à d’autres acteurs de la chaîne d’approvisionnement alimentaire, ainsi qu’aux communautés locales où elles opèrent », explique dans ses conclusions le rapport « Étude sur les meilleurs moyens pour les organisations de producteurs de se constituer, de mener leurs activités et d’être soutenues », rédigé conjointement par le Groupement européen d’intérêt économique Arcadia International, Ernst & Young et par des experts indépendants, et publié le 23 octobre par la Commission européenne.

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1533, du 7 novembre 2019, en page 8.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

Nous disons stop à l'arrivée de toutes ces réglementations, le monde agricole n'en peut plus, il s'y perd. Il ne sait plus à quelle zone réglementaire il appartient, à quelle date semer.

Les chambres d'agriculture demandent une planification face au nombre important de politiques environnementales.