Le Réveil Lozère 11 décembre 2019 à 11h00 | Par Marion Ghibaudo

Une pratique alternative pour des animaux en santé

La géobiologie pour construire un bâtiment au bon endroit et renforcer le bien-être de ses bêtes, quelle drôle d’idée ! C’est pourtant la formation de deux jours que la chambre d’agriculture de Lozère a proposé aux agriculteurs, curieux de découvrir ces méthodes alternatives.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les élèves, au travers d’exercices, essayent d’appréhender la géobiologie.
Les élèves, au travers d’exercices, essayent d’appréhender la géobiologie. - © Marion Ghibaudo

Baguettes et homéopathie pour un troupeau en santé étaient à l’ordre du jour de la formation donnée par la chambre d’agriculture, ces mardis 19 et 26 novembre. Des méthodes alternatives explorées par la dizaine d’agriculteurs présents lors de ces deux journées. Dubitatifs au début face à la formatrice Florence Hervé-Marty, les agriculteurs se sont laissés convaincre au fur et à mesure de la journée.
« Les médecines alternatives permettent d’aller plus loin », explique Maxime Colomb, le conseiller spécialisé en agriculture biologique à la chambre d’agriculture, animateur de l’association Lozère bio et instigateur de cette formation. Selon lui, ces techniques douces sont peu coûteuses, donnent de bons résultats et améliorent la productivité des troupeaux. La formation s’est déroulée en deux temps : une partie théorique le matin pour expliquer les différents concepts, tandis que l’après-midi, le Gaec les rivières de Chanac a joué les hôtes, pour passer de la théorie à la pratique grandeur nature.

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1538, du 12 décembre 2019, en page 5.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

À la différence des éco-régimes, qui seront obligatoires pour chaque État, la stratégie « Farm to fork » ne l’est pas, mais elle va se décliner dans les plans stratégiques nationaux

Explique le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie, dans un entretien accordé à Agra Presse le 26 octobre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui