Le Réveil Lozère 09 décembre 2020 a 10h00 | Par B. Parret

Une réserve d’eau de pluie gratuite et bienvenue

L’eau de pluie stockée sous la stabulation permet le lavage, sans modération, des bâtiments et des équipements. Et pour cela, nul besoin de « tirer » sur le réseau d’eau potable.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
La réserve d’eau de l’exploitation donne la possibilité de laver sans modération.
La réserve d’eau de l’exploitation donne la possibilité de laver sans modération. - © B. Parret

En 2012, Franck et Christophe Troulier construisent, sur la commune de Saint-Flour, une nouvelle stabulation pour leurs laitières. Ils font le choix d’un caillebotis. L’édification de la fosse de réception des lisiers laisse un vide au centre de la structure. Plutôt que de remblayer, les deux frères en profitent pour créer une réserve d’eau de 480 mètres cubes alimentée par les eaux de pluie. Les 3 500 mètres carrés de toitures sont mis à profit. « Nous n’avons jamais manqué d’eau », précise Franck et Christophe Troulier. L’exploitation consomme 1 500 mètres cubes d’eau par an pour les animaux. Par exemple, l’eau de la réserve contribue au nettoyage tous les jours du robot de traite (3 m³). Ceci assure une bonne hygiène des lieux, un point important pour la livraison de lait destinée à la fabrication du fromage cantal AOP au lait cru. C’est aussi le moyen d’entretenir régulièrement la stabulation pour le bien-être des animaux.
Les eaux usées terminent dans la fosse à lisier, avec l’avantage de le fluidifier.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Nous considérons que la règle de répartition se doit d’évoluer au regard de la réalité économique

a indiqué l’Élysée lors d’un échange avec la presse concernant le nouveau paquet climat de la Commission le 23 juillet.