Le Réveil Lozère 03 août 2022 a 10h00 | Par Marion Ghibaudo

Vacarme(s) ou comment traiter du mal-être en agriculture

Mercredi 27 juillet, à Chausserans, la pièce Vacarme(s) ou comment l'homme marche sur la terre a été jouée en plein air, sur les terres de Yannick Charbonnier. Cette pièce, issue d'un long travail de recherche du directeur artistique Thomas Pouget, évoque le mal-être des agriculteurs.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Mercredi 27 juillet, à Chausserans, la pièce Vacarme(s) ou comment l'homme marche sur la terre a été jouée en plein air, sur les terres de Yannick Charbonnier. Cette pièce, issue d'un long travail de recherche du directeur artistique Thomas Pouget, évoque le mal-être des agriculteurs.
Mercredi 27 juillet, à Chausserans, la pièce Vacarme(s) ou comment l'homme marche sur la terre a été jouée en plein air, sur les terres de Yannick Charbonnier. Cette pièce, issue d'un long travail de recherche du directeur artistique Thomas Pouget, évoque le mal-être des agriculteurs. - © Marion Ghibaudo

Trois acteurs sur scène, avec en toile de fond, le Truc de Grèzes : c'était le décor choisi par Thomas Pouget et sa compagnie, la Joie Errante, pour cette pièce qui lui « tient à coeur de jouer, ici, en Lozère, auprès d'un public d'agriculteurs », premiers sujets de cette fiction, d'après un texte écrit par François Pérache et une mise en scène de Thomas Pouget.
Tout commence en 2019, lorsque le président du foyer rural de Grèzes, Didier Gilles, va voir cette pièce jouée en intérieur, à Saint-Chély-d'Apcher. « Coup de coeur immédiat pour les acteurs, le sujet, la mise en scène », se plaît raconter ce dernier. Avec l'aide du foyer rural, ils invitent donc Thomas Pouget à venir jouer à Grèzes, en plein air. Un exercice qui plaît au directeur artistique, qui l'a déjà jouée une bonne quarantaine de fois, « avec de nombreuses mises en scènes différentes : cette pièce est tout à fait modulable pour être adaptable en intérieur et en extérieur ». Rendez-vous est donc pris pour 2021, à Grèzes. Mais à quelques jours du spectacle, la compagnie doit déclarer forfait, l'un des acteurs étant malade du Covid-19. Qu'à cela ne tienne, la pièce est programmée pour 2022. Et ce 27 juillet, dans le soir tombant, une centaine de spectacteurs s'est réunie pour voir ce spectacle, assis sur des couvertures ou des chaises de camping.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Les attaques ne se calment pas et les gens sont à bout de nerfs

prévient Cécile Giboureau, porte-parole syndicale, soulignant que le troupeau de Guzet s’apprêtait à descendre d’estive.