Le Réveil Lozère 20 juillet 2022 a 09h00 | Par Marion Ghibaudo

« Vacarme(s) » où le théâtre pour discuter du mal-être en agriculture

Mercredi 27 juillet, à Chausserans, sera jouée la pièce « Vacarmes ou comment l’homme marche sur la terre », de la compagnie lozérienne La Joie Errante.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Mercredi 27 juillet, à Chausserans, sera jouée la pièce « Vacarmes ou comment l’homme marche sur la terre », de la compagnie lozérienne La Joie Errante.
Mercredi 27 juillet, à Chausserans, sera jouée la pièce « Vacarmes ou comment l’homme marche sur la terre », de la compagnie lozérienne La Joie Errante. - © Antonin Charbouillot

Prévue une première fois en 2021, par le foyer rural de Grèzes, sur une parcelle de l’agriculteur Yannick Charbonnier, la pièce avait dû être annulée au dernier moment pour cause de Covid-19. Qu’à cela ne tienne, le président du foyer rural Didier Gilles ayant eu « un vrai coup de coeur pour cette pièce », il aura donc attendu une nouvelle année pour la remettre au programme. Et retrouver le même enthousiasme que l’an dernier : comme en 2021, c’est Yannick Charbonnier qui prête l’une de ses parcelles, les bénévoles sont au rendez-vous, et la compagnie La Joie Errante prête à réciter ce texte. Près d’une centaine de personnes sont attendues pour cette soirée théâtrale.
De plus, pour prolonger le débat, il est prévu que la troupe et son directeur restent après la pièce pour échanger avec le public sur les thématiques abordées. L’histoire est celle d’un paysan, Pierre, que l’on retrouve à différents âges et virages de sa vie. Du petit garçon parfois honteux de ses origines, au jeune père fier et plein d’espoir, « Vacarme(s)… » nous entraîne à l’aube des 43 ans d’un homme en lutte et fatigué. Homme au portrait complexe, Pierre a fait le choix (mais en était-ce vraiment un ?) de reprendre l’exploitation familiale avec ce que cela comporte de difficultés, de succès, de joie et d’amour. « Vacarme(s)… » est un hymne au monde rural : on y côtoie la beauté des petits matins, l’insupportable et merveilleuse odeur des bêtes dans l’étable, la noirceur des dimanches de solitude et la lumière des blés sous un soleil de juillet. C’est l’histoire de l’agriculture française et de ses bouleversements, dont les problématiques dépassent désormais le monde agricole : transmission, productivisme, place des femmes, écologie, patriarcat, etc.
Après un important travail de collecte de témoignages locaux, trois comédiens ont proposé une première restitution publique au printemps 2018. Thomas Pouget a alors demandé à François Pérache d’écrire un spectacle à partir de ces témoignages et du travail de recherche.
Et pour ne pas tout faire comme l’an dernier, cette année, une buvette sera proposée aux spectateurs, ainsi qu’un stand de librairie avec des livres ne portant que sur le thème de l’agriculture. Stand proposé par la librairie le Pré aux livres de Marvejols

En pratique

Accueil à partir de 18 h 30, début de la pièce à 19 h 30. Possibilité de repli dans un hangar en cas de pluie. Tarif normal : 12 € ; moins de 16 ans : 5 €. Billetterie sur place ou sur https://www.helloasso.com/associations/foyer-rural-de-grezes/evenements/spectacle-vacarme-s. Pièce jouée en plein air, apporter sa chaise ou sa couverture.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

En passant la brique de lait demi-écrémée à 0,80 € en magasin (contre 0,76 € auparavant, NDLR), nous arrivons à payer les producteurs 430 € les 1000 l. Par contre, je ne dégage aucune marge, si ce n’est les 10 % d’Égalim

explique Michel Biero, directeur Achats Lidl France, qui souhaiterait voir ses concurrents lui emboîter le pas.