Le Réveil Lozère 11 décembre 2019 à 12h00 | Par Céline Alanord

Vaches allaitantes : vers des projets de bâtiments « réfléchis »

La conception de bâtiments dits « réfléchis » pour bovins allaitants est en plein cœur de la problématique visant à « bien penser son bâtiment pour mieux réussir son projet ». Zoom…

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Jean Nanteuil

Conceptualiser son exploitation bovine, c’est réfléchir à de nombreux points en amont. La partie de forme est à aborder sur plusieurs aspects : connaître les différents modes de logement, intégrer l’aspect implantation et ventilation, s’informer sur la réglementation en vigueur et sur les aides financières existantes. Sur le fond, la recherche tend vers celle du bien-être animal, vers celle de l’éleveur et des intervenants pour qu’ils restent en sécurité et en confort dans l’exercice de leurs activités. Un projet anticipé et réfléchi est la ligne de conduite la plus durable, menant à une meilleure qualité des conditions de vie des animaux et de travail pour les éleveurs.
Les types de bâtiments pour le logement des bovins allaitants sont multiples, plus ou moins fonctionnels et complexes. Certaines préconisations de conception sont primordiales pour mener à bien son projet initial. Sur l’ensemble des prérequis pour la faisabilité de bâtiments, sept ont été passés au crible par la chambre d’agriculture de la Creuse.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1538, du 12 décembre 2019, en page 9.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Des bénéfices économiques directs, et une productivité ou une rentabilité accrue sont les conditions essentielles de l’adoption des pratiques durables à court terme

soulignent des chercheurs dans une étude publiée le 4 octobre dans Nature.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui