Le Réveil Lozère 11 septembre 2019 a 09h00 | Par Nancy Sagnet

Valoriser son élevage avec les concours

Christian Tuzet éleveur sur la commune du Malzieu Forain, reconduit sa participation au concours Charolais qui se déroulera, cette année, les samedi 14 et dimanche 15 septembre. Une expérience qui lui permet d’avoir une certaine notoriété.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © Nancy Sagnet

Installé à Montruffet, non loin du Malzieu-Forain, Christian Tuzet élève un troupeau de 35 vaches. Après un séjour en Saône-et-Loire, berceau de la race charolaise, l’agriculteur a choisi d’élever une race qu’il décrit comme « docile et qui s’adapte facilement au territoire ». Inspiré par système de plein air intégral qu’il a découvert sur le plateau des Milles vaches, Christian Tuzet a fait le choix d’utiliser ce procédé pour élever son cheptel. « Les animaux mangent plus mais cela me permet d’éviter certains frais vétérinaires et d’avoir investi dans des bâtiments », confie l’agriculteur.
La plupart des animaux sont commercialisés pour la reproduction. « Les femelles sont vendues à des éleveurs. Quant aux mâles, ils sont vendus soit pour la reproduction, pour des exploitations, ou pour l’Italie en dernier recours, explique Christian Tuzet. Vendre pour la reproduction me permet de mieux valoriser mes animaux ».
Un circuit de commercialisation qui impose de la rigueur dans la sélection de son cheptel. Pour cela, l’éleveur adhère au Herbook de la race depuis 1998. Il utilise également le contrôle de performance pour améliorer rapidement la valeur génétique du troupeau. « Je recherche des animaux avec des critères de facilité de vêlage, des mères qui ont de bonnes aptitudes laitières et des animaux de taille moyenne avec un bon développement musculaire pour la viande », poursuit l’éleveur.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1525, du 12 septembre 2019, en page 5.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Je les invite plutôt à rejoindre les forces vives des structures qui œuvrent au quotidien à faire bouger les lignes. Tout comme j’encourage les jeunes à rejoindre nos écoles d’agronomie pour contribuer demain à accompagner ces indispensables évolutions

a répondu le président de chambres d’agriculture France (ex-Apca), Sébastien Windsor, le 16 mai dans une longue « lettre ouverte » au collectif d’étudiants d’AgroParisTech.