Le Réveil Lozère 08 juillet 2020 a 10h00 | Par Marion Ghibaudo

Vélo sur l’Aubrac : encourager les mobilités douces

Une nouvelle association de cyclisme s’est créée ce mercredi 1er juillet dans le PNR de l’Aubrac. Son ambition est d’encourager les pratiques de mobilité douce à l’échelle du parc.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Une nouvelle association de cyclisme s’est créée ce mercredi 1er juillet dans le PNR de l’Aubrac. Son ambition est d’encourager les pratiques de mobilité douce à l’échelle du parc.
Une nouvelle association de cyclisme s’est créée ce mercredi 1er juillet dans le PNR de l’Aubrac. Son ambition est d’encourager les pratiques de mobilité douce à l’échelle du parc. - © Nancy Sagnet

« Cycl’Aubrac », c’est le nom donné à cette toute nouvelle association, présentée aux curieux ce mercredi 1er juillet lors d’une réunion d’information à Saint-Urcize. Le projet plus global de redonner au vélo sa place dans les trois départements regroupés dans le PNR Aubrac a aussi fait partie de la soirée.
Une ambition : remettre au goût du jour le plaisir de pédaler sur les routes et les chemins de l’Aubrac. Cette nouvelle association et cet intérêt pour le vélo s’inscrivent dans la droite ligne de l’appel à projet remporté par le PNR Aubrac en 2015, « Pôle de pleine nature ». Une démarche du Massif Central qui avait récompensé 16 territoires au total.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

Nous ne pouvons plus assumer financièrement de payer l’intégralité des dégâts agricole pour tout le territoire, alors qu’il y a des zones où nous ne pouvons pas mettre les pieds

rappelle Willy Schraen, président de la FNC.