Le Réveil Lozère 25 novembre 2021 a 09h00 | Par Marion Ghibaudo

Vialas obtient sa deuxième abeille du label Apicité

Lors de la sixième édition de la remise du label Apicité le 15 novembre à Paris, la commune de Vialas a obtenu sa deuxième abeille, « démarche remarquable ».

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Lors de la sixième édition de la remise du label Apicité le 15 novembre à Paris, la commune de Vialas a obtenu sa deuxième abeille, « démarche remarquable ».
Lors de la sixième édition de la remise du label Apicité le 15 novembre à Paris, la commune de Vialas a obtenu sa deuxième abeille, « démarche remarquable ». - © Lise Monteillet

Le label Apicité, qui a été créé en 2016 par l’Unaf (union nationale de l’apiculture française), récompense chaque année des collectivités qui s’engagent pour la défense des pollinisateurs. En 2021, 93 collectivités ont obtenu un label, soit une abeille pour les « démarches exemplaires », deux abeilles pour les « démarches remarquables », et trois abeilles pour les « démarches reconnues ». Depuis ses débuts, près de 150 collectivités ont été labellisées.
Parmi les projets récompensés, se trouvent « la création de jardins et ruchers partagés, l’exonération fiscale accordée aux agriculteurs s’engageant dans le bio, la création de mielleries municipales ou la formation d’agents municipaux pour lutter contre le frelon asiatique ». Des projets très différents qui ont tous pour fil rouge de vouloir protéger les abeilles, mais plus largement, les pollinisateurs qu’ils soient domestiques ou sauvages.
« Les campagnes menées à l’échelle des communes labellisées permettent aussi de sensibiliser leurs concitoyens à la défense de l’environnement », ont souligné les organisateurs de la cérémonie, le label visant à « soutenir un projet municipal axé sur le développement durable et ses composantes ». « Sans les abeilles, notre planète ne pourrait bénéficier de cette incroyable diversité végétale indispensable à l’humanité, qui contribue à la production de plus d’un tiers de nos ressources alimentaires et à la qualité de notre environnement », ont ajouté les organisateurs.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

La tentation d’arrêter l’élevage n’est plus taboue

Écrivent les présidents de la chambre régionale d’agriculture de Bretagne dans une longue lettre ouverte rendue publique le 26 novembre et adressée au ministre de l’Agriculture et aux élus de la région.