Le Réveil Lozère 01 avril 2020 à 11h00 | Par Marion Ghibaudo

Hyper U valorise les produits locaux

À partir de mercredi 1er avril et pour tout le mois d’avril, les dirigeants d’Hyper U ont décidé de mettre en avant les producteurs locaux en construisant des promotions spécifiques, notamment sur les rayons boucherie et fromagerie.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Marion Ghibaudo - Illustration

Ce mouvement est parti d’un besoin d’écouler les stocks et aiguiser les réflexes de consommation locale, à l’initiative de l’Alliance des fromagers (la laiterie Rissoan, Duo Lozère, la fromagerie des Cévennes et Fédou) qui ont demandé à Hyper U de les aider pour la filière laitière. D’autre part, Hyper U s’engage à des promotions sur les produits du bœuf lozérien, théâtralisés autour de Pâques. « Nous sommes tous confrontés à des difficultés économiques, nous avons tout intérêt à avoir un esprit collectif et une action collective », explique Jean-Michel Brun, directeur de l’Hyper U.
« En 13 ans de collaboration, pour la première fois nous n’avons pas livré un seul produit à Hyper U la semaine dernière », annonce, déconcerté, Jean-Pierre Julien, gérant de Duo Lozère, qui note n’être pas le seul dans cette situation. Un manque à gagner certain pour une filière touchée de plein fouet par cette crise sans précédent.
L’alliance des fromagers, nouvellement constituée pour apporter des réponses à cette situation inédite, veut continuer de raisonner en termes de filière. « Nous souhaitons assurer la collecte du lait chez nos producteurs. Ils font tellement partie de la filière que nous ne pouvons pas les arrêter », souligne Jean-Pierre Julien, qui aspire à maintenir la collecte auprès des agriculteurs engagés avec lui et la transformation de leurs produits.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

On ne sait pas trop ce que l’on a perdu encore. On sait qu’une grande partie sera récupérée, mais pas tout. Sur les deux chambres, il y a 2 000 ordinateurs à analyser. On saura d’ici une semaine

a expliqué à l’AFP Philippe Noyau, le président de la chambre du Centre-Val-de-Loire. Les chambres d’agriculture du Centre-Val-de-Loire et de Nouvelle-Aquitaine ont été victimes d’une cyberattaque.