Le Réveil Lozère 29 juillet 2020 à 09h00 | Par Marion Ghibaudo

La grêle fait de gros dégâts à Grandrieu

Mardi 21 juillet au soir, c’est une véritable tempête qui s’est abattue sur le secteur de Grandrieu, causant d’importants dommages aux parcelles agricoles et propriétés des habitants.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Branches cassées et entamées, la grêle a causé de gros dégâts sur les plantations.
Branches cassées et entamées, la grêle a causé de gros dégâts sur les plantations. - © Marion Ghibaudo

Tuiles cassées, velux endommagés, lucarnes dégradées… Et des parcelles agricoles inondées et touchées par la grêle. L’orage de ce mardi 21 juillet, qui a duré près de deux heures, n’aura épargné personne sur le secteur de Grandrieu.
Sur les trois hectares maraîchers que Marie-Anne Pagès cultive depuis 2016, rien n’y aura échappé. Ni les tomates, ni les pommes de terre, ni les choux et encore moins les oignons et les poivrons. Qu’une partie de ses plants grandissent sous serre n’y a rien changé. « Je n’ai jamais vu ça », explique l’agricultrice, encore stupéfaite de la violence de l’orage et de sa durée inédite. En début de soirée le secteur entre Montagnac et La Fage a été pilonné par un mélange de grêle et de pluie, sans interruption. « Ça a été un tourbillon entre 20 heures et 23 heures », confirme le maire de Grandrieu, Guy Galtier. Une catastrophe pour le secteur, selon le maire : « on en a pour deux mois de travail sur les routes et chemins pour tout remettre en état ».
Le sentier par lequel on accède aux serres de Marie-Anne Pagès a été raviné par la pluie et la grêle descendues avec force sur la pente, avec par endroits des trous assez profonds pour que les tracteurs n’y passent plus jusqu’à nouvel ordre. « Trop dangereux pour les véhicules », a-t-il été jugé. Quand au ruisseau Medes, où des rigoles de déversement plus profondes venaient d’être terminées par la mairie : tout est à refaire.
À ce jour, 60 habitants se sont manifestés pour signer des déclarations de sinistres sur leurs propriétés. « Nous sommes en train de rassembler les déclarations avant de déclencher la demande en classement en catastrophe naturelle à la fin du mois », explique Guy Galtier. Si Météo France avait classé la région Occitanie en zone orage ce jour-là, les intempéries ont été une vraie mauvaise surprise pour Grandrieu et ses environs immédiats.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Des bénéfices économiques directs, et une productivité ou une rentabilité accrue sont les conditions essentielles de l’adoption des pratiques durables à court terme

soulignent des chercheurs dans une étude publiée le 4 octobre dans Nature.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui