Le Réveil Lozère 09 octobre 2019 a 11h00 | Par SC

Les députés pro Ceta chassés du Sommet

Coup de chaud, jeudi en fin de matinée au Sommet de l’élevage. À l’issue d’un débat houleux sur le Ceta, les députés Roland Lescure et Jean-Baptiste Moreau ont été sortis par les éleveurs.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Les députés Jean-Baptiste Moreau et Roland Lescure, exclus du Sommet de l’élevage.
Les députés Jean-Baptiste Moreau et Roland Lescure, exclus du Sommet de l’élevage. - © SC

Sur le papier, le débat s’annonçait plus qu’alléchant : refaire le match du vote du Ceta de cet été en réunissant André Chassaigne, député Front de gauche de la montagne thiernoise, Roland Lescure, député LREM (français établis hors de France) et président de la commission économique de l’Assemblée nationale, Jean-Yves Bony, député cantalien Les Républicains, François Ruffin, député France insoumise de la Somme, Jean-Baptiste Moreau, député LREM de la Creuse, Valérie Imbert, éleveuse dans l’Aveyron et Bruno Dufayet, président de la Fédération nationale bovine (FNB). Jeudi, le moment a dépassé tous les pronostics tant par la teneur des propos que par son issue : Une sortie manu militari des députés Moreau et Lescure de l’enceinte du Sommet par une centaine d’éleveurs du réseau FNSEA-JA-FNB, scandant des « les leçons ça suffit », « du balai », « dehors Moreau », « vous ne méritez pas d’aller dans le salon »… En cause, la volte-face de certains députés qui ont voté en faveur de la ratification par la France du Ceta, alors que quelques semaines auparavant, ils avaient dans le cadre de la loi alimentation voté un article (44), qui prévoit que les produits ne respectant pas les normes européennes ne puissent entrer sur le territoire français.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1529, du 10 octobre 2019, en page 4.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Il est nécessaire que les particularités des projets agricoles soient prises en compte : la FNSEA et l’Apca poursuivront leur combat pour exclure les bâtiments à vocation agricole du dispositif

lancent les organisations dans un communiqué le 4 juin.