Le Réveil Lozère 24 juin 2020 à 09h00 | Par Propos recueillis par C.Rolle

« Le travail collectif a permis cette avancée sur la revalorisation des retraites agricoles »

Le 18 juin 2020, l’Assemblée nationale votait à l’unanimité la proposition de loi portée par le député communiste du Puy-de-Dôme, André Chassaigne, président du groupe Gauche démocrate et républicaine, en faveur de la revalorisation des retraites agricoles*.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
André Chassaigne, député du Puy-de-Dôme mène depuis plusieurs années le combat pour des retraites agricoles décentes.
André Chassaigne, député du Puy-de-Dôme mène depuis plusieurs années le combat pour des retraites agricoles décentes. - © Patrick Nussbaum

Ce vote de l’Assemblée nationale le 18 juin marque l’issue d’une longue bataille parlementaire ?
Cela fait plus de trois ans que nous travaillons sur la revalorisation des retraites agricoles. La proposition a été déposée en décembre 2016 et adoptée à l’unanimité par l’Assemblée nationale le 2 février 2017. Mais cet espoir d’une reconnaissance de la nation envers tous les retraités agricoles, avec le passage d’un minimum de pension de 75 % à 85 % du Smic pour une carrière complète, a brutalement été stoppé au Sénat en 2018. Arrivé en séance, le gouvernement a, en effet, recouru au vote bloqué prétextant vouloir attendre sa réforme des retraites et vérifier la compatibilité avec son futur texte. De quoi repousser la revalorisation de deux ans… et faire des économies d’ici là. Par ailleurs, ce projet de loi du système des retraites ne concernait que les futurs retraités et ne prenait pas en compte ceux dont les droits auront été liquidés avant sa mise en œuvre. Ce qui renforçait une véritable injustice envers nos retraités agricoles pour qui une réponse législative immédiate s’imposait.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Nous ne tolérerons pas que la valeur générée grâce à la loi EGAlim ne profite pas aussi aux producteurs.

prévient la FNPL (producteurs laitiers, FNSEA) dans un communiqué du 26 novembre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui