Le Réveil Lozère 19 février 2020 à 11h00 | Par Marion Ghibaudo

Les étoiles de Lozère : concours gourmet

Première édition d’un concours qui souhaite célébrer le patrimoine gastronomique lozérien, les Étoiles de Lozère se veut une grande fête culinaire mêlant professionnels et amateurs, pour trouver la recette signature de Lozère, sous le parrainage du chef Pierre-Olivier Prouhèze.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Sandra Hartmann - Photo d'illustration

La phase finale du concours se déroulera le 25 avril, dans le village gîte de Sainte Lucie, privatisé pour l’occasion. Le public est invité à venir admirer les cuisiniers lors de cette journée, confirme Delphine Oustry, chargée de mission filière agroalimentaire et marque collective De Lozère.
« On a des produits emblématiques, mais pas vraiment de plat identitaire qui permette de dire : tiens ce plat-là, c’est la Lozère », explique Delphine Oustry. C’est ce qui a poussé Lozère développement à imaginer ce concours. « Notre but, c’est qu’ensuite les gens se réapproprient ces recettes, qu’elles soient à la carte d’un restaurant, se retrouvent en grande surface, etc. », poursuit la chargée de mission.
Avant d’en arriver au concours lui-même, plusieurs étapes vont se succéder : une phase d’inscription, ouverte aux passionnés de cuisine et aux professionnels de l’agroalimentaire au sens large. Puis une journée créative le 28 mars, et enfin le bouquet final le 25 avril. « Attention, prévient Delphine Oustry, le fil conducteur de cet événement est la mise en avant des produits lozériens. » Il faut que les recettes soient essentiellement constituées de produits locaux, insiste cette dernière. « Même si tout ne peut pas venir de Lozère, bien évidemment », tempère la chargée de mission.

 

Article à lire dans le Réveil Lozère n°1548, du 20 février 2020, en page 5.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

On ne sait pas trop ce que l’on a perdu encore. On sait qu’une grande partie sera récupérée, mais pas tout. Sur les deux chambres, il y a 2 000 ordinateurs à analyser. On saura d’ici une semaine

a expliqué à l’AFP Philippe Noyau, le président de la chambre du Centre-Val-de-Loire. Les chambres d’agriculture du Centre-Val-de-Loire et de Nouvelle-Aquitaine ont été victimes d’une cyberattaque.