Le Réveil Lozère 20 mars 2019 à 14h00 | Par Pierre-Louis Berger

Direct producteur, la plateforme qui s'adresse aux producteurs et artisans

Emmanuel Lepage, 40 ans et Benoit Chazallon, 37 ans, ont créé leur entreprise Direct producteur courant 2016. Ils ont lancé, en septembre 2018, le réseau social dédié à la vente directe « Direct producteur » à Valence (Drôme). Il fédère plus de 310 producteurs artisans en France.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Pierre-Louis Berger

Emmanuel Lepage, 40 ans et Benoit Chazallon, 37 ans, vigneron en Ardèche (40 ha en vins de pays et coteaux de l'Ardèche au château de la selve), se connaissent de longue date. Ils ont choisi les locaux spacieux d'un assureur sur les boulevards de Valence pour installer leur toute récente équipe de 10 personnes pour lancer leur réseau social de vente en ligne baptisé « direct producteur ». La société qui gère cette plateforme dédiée uniquement aux producteurs fermiers, transformateurs et artisans a été créée courant 2016. Le site a démarré officiellement en septembre 2018. Il rassemble déjà plus de 310 producteurs fermiers, transformateurs, dans différents domaines tels que le vin, la gastronomie, l'artisanat, la beauté (artisans, éleveurs de canards, de volailles, producteurs de foie gras, de fromages, de confitures, de yaourts, de produits secs, de céréales, de pois chiche, de pâtes fermières...) sur le territoire national dont environ 150 vignerons. Les deux associés sont passionnés de développement informatique, de publicité, de marketing et travaillent ensemble depuis 20 ans sur différents projets.

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1502, du 21 mars 2019, en page 8.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

On ne sait pas trop ce que l’on a perdu encore. On sait qu’une grande partie sera récupérée, mais pas tout. Sur les deux chambres, il y a 2 000 ordinateurs à analyser. On saura d’ici une semaine

a expliqué à l’AFP Philippe Noyau, le président de la chambre du Centre-Val-de-Loire. Les chambres d’agriculture du Centre-Val-de-Loire et de Nouvelle-Aquitaine ont été victimes d’une cyberattaque.