Le Réveil Lozère 17 juillet 2019 à 08h00 | Par YG

« Éleveur et engagé » fait ses premiers pas en restauration

 La FNB et les JA, à l’origine de la démarche « Éleveur et engagé », ont présenté le 9 juillet leur partenariat avec Metro, premier fournisseur des restaurants indépendants. Une première incursion dans la restauration, un segment en croissance pour la viande bovine.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
En moyenne, la restauration sert 57 % de viandes bovines françaises.
En moyenne, la restauration sert 57 % de viandes bovines françaises. - © François d’Alteroche

En officialisant le 9 juillet leur partenariat avec Metro France, les syndicalistes à l’origine de la démarche « Éleveur et engagé » s’attaquent à un nouveau marché : la restauration. Lors d’une conférence de presse, la FNB (éleveurs de bovins allaitants) et les JA ont détaillé le test mené avec le grossiste depuis le 25 avril. Un ballon d’essai prometteur : Metro est le premier fournisseur de la restauration commerciale indépendante, avec environ 30 % de parts de marché.
Dans cinq de ses entrepôts (Rouen, Nantes, Caen, Rennes et Nanterre), Metro se fournit localement à l’abattoir EVA (Calvados) en pièces à griller labellisées « Éleveur et engagé ». Le principe de cette démarche lancée en 2016 dans la grande distribution ? « Nous payons un euro de plus au kilo les carcasses à l’abattoir », en contrepartie du respect d’un cahier des charges qualitatif, explique Benoît Feytit, directeur de Metro France. Avec une recommandation à 4,50 €/kg basée sur les coûts de production, « la plus-value pour l’éleveur peut atteindre 400 € par animal », précise Cédric Mandin, secrétaire général de la FNB.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1519, du 18 juillet 2019, en page 8.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

À la différence des éco-régimes, qui seront obligatoires pour chaque État, la stratégie « Farm to fork » ne l’est pas, mais elle va se décliner dans les plans stratégiques nationaux

Explique le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie, dans un entretien accordé à Agra Presse le 26 octobre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui