Le Réveil Lozère 26 mars 2014 à 08h00 | Par JA 48

Rendez-vous - De la botte à la toque, une journée entre production et dégustation

Dans le cadre d’une journée consacrée à la découverte de l’agriculture à Aumont-Aubrac, les JA organisent un concours de cuisine sous la houlette des grands chefs lozériens.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © JA 48

Depuis plus d’un an maintenant, les Jeunes agriculteurs des cantons d’Aumont et Saint-Chély-d’Apcher travaillent dans l’ombre à l’organisation d’une manifestation innovante autour de l’agriculture et de la gastronomie de terroir.

L’animation phare de cette journée qui se déroulera le dimanche 13 avril à la halle d’Aumont-Aubrac, est un concours de cuisine réservé aux amateurs qui seront coachés par des chefs professionnels.

« Le premier partenaire que nous avons rencontré pour évoquer notre projet est Cyril Attrazic. Grand cuisinier, fier de notre patrimoine Lozérien, il a tout de suite accepté de nous guider pour la mise en place de ce concours » se souvient Vincent Bonnet, président des JA d’Aumont et Saint-Chély.

À lire dans le Réveil Lozère n°1252 du 27 mars 2014, en page 5.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

On ne sait pas trop ce que l’on a perdu encore. On sait qu’une grande partie sera récupérée, mais pas tout. Sur les deux chambres, il y a 2 000 ordinateurs à analyser. On saura d’ici une semaine

a expliqué à l’AFP Philippe Noyau, le président de la chambre du Centre-Val-de-Loire. Les chambres d’agriculture du Centre-Val-de-Loire et de Nouvelle-Aquitaine ont été victimes d’une cyberattaque.